21/04/2005

y a des jours comme ca

Mon esprit vagabonde souvent dans les méandres de mes souvenirs.
 
Une idée submerge, m'éclate en pleine figure, j'ai été une ombre pendan tellement de temps.
 
J'ai fait quelques trucs cons pour qu'on me voit alors que ca n'a rien donné.
 
Je me souviens de cette phrase d'un ex qui pourtant avait été un putain de foutu connard (enfin
c'est une autre histoire que je ne conterais surement pas), qui m'avait dit "t'es une fleur née sur
du bitume". Ce jour là je me suis sentie pleine de couleur pas insipide comme d'habitude.
 
C'est fou quand meme, je repense à cette visite dans mon ancien collège où j'étais un vilain
petit canard, où je pensais me fondre dans la masse tout en essayant de montrer par mes
fringues une espèce d'appel au secours. Et finalement, je me rend compte que je n'ai pas été
tellement une ombre que ca.
 
Pourtant c'est vraiment la sensation que j'avais à cette époque.
 
Même encore maintenant je me sens parfois quelconque. Enfin c'est bizare, à une époque je
me sentais anormale, hors normes alors que c'est totalement antagoniste avec cette idée de
n'etre qu'un individu perdu dans la masse.
 
Je ne sais pas trop vers quoi me tourner aujourd'hui. J'ai tourné la page, même si de temps en
temps je repense à certaines "choses".
 

 
Souvent je me suis détestée, au point d'avoir envie de gerber sur ma petite personne, mais
finalement avec le recul, mon égo remonte, je suis fière de ne pas avoir mal tourné, et meme si
je n'ai pas encore fait grand chose, il parait que je devrais quand meme etre fiere de ce que j'ai
accompli jusqu'aujourd'hui.
 
Je me suis souvent vue comme subissant mais au fond, pas du tout. Enfin ca dépend dans quel
sens on le prend. Mais je parle de subir la vie en général, de se laisser aller à la voie la plus
facile, celle qui nous semble toute tracée. Fianelemtn prendre du recul m'a appri à m'aimer
 

23:29 Écrit par à fleur de peau | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Life is life J'aime bien te lire.
Non, ca n'est pas une déclaration, rassure-toi.
Mais je me sens moins seul.
Je n'aime pas bcp les gens qui semblent ne jamais être atteint par la déprime. On est ce qu'on est, faut tout faire pour que ca aille mieux, mais on ne gagne pas tjs.

Je vais passer pour nunuche, et on va me dire "C'est un film (ou un bouquin)" mais j'aime bcp les gens comme Bridget JONES.

Écrit par : Riko | 29/04/2005

Les commentaires sont fermés.