24/09/2005

une petite fille

Elle est à l'aube de sa dizaine d'années.
Elle va se coucher comme tous les soirs. Elle espère un bisou de sa mère mais elle sait qu'il n'y aura rien.
Elle se sens si seule, si vide.
Elle se sent si petite et déjà trop grande à la fois avec toutes ses questions.
Elle aimerait que sa maman la regarde, elle pleure doucement et attend que sa maman aille se coucher.
Elle se lève et s'habille, elle enfourne sa couette dans un sac à dos, elle prend ses clefs et passe la porte d'entrée en soupirant. En se disant que sa vie est ailleurs. Elle ne sait pas encore où aller quand elle quitte sa tour de béton.
Elle marche, elle s'arrete à un arret de bus sur une chausée où à cette heure passe très peu de monde. Elle a envie de s'allonger là mais des gens arrive alors elle repars. Elle se fait accostée, on lui demande s'il faut aller quelque part. La peur lui fait dire non. Peut etre qu'on ne lui voulait pas de mal, mais elle est contrairement aux autres enfants plutot craintive et ne donne pas sa confiance facilement. 
Elle continue à marcher, elle a froid, une sensation différente du froid qu'elle ressent dans le coeur quand elle est à la maison. Elle ne s'y sent pas chez elle, elle s'y sent transparente. Elle a envie de se sentir vivre.
Elle pleure de temps en temps en marchant. Finalement elle n'a pas tellement envie de dormir dehors. Elle ne sait pas où aller. Même si elle se sent seule à la maison, c'est une solitude différente. Elle préfère encore être transparente et vivre avec quelqu'un qui ne la voit pas plutot que de continuer dans le noir et le froid.
Alors elle rentre, va se coucher en essayant d'oublier ses tracats, elle regarde le bout de ciel qu'elle voit de sa fenetre. Elle ne voit presque pas d'étoiles à cause des nuages et elle se promet d'avoir un jour une autre vie et d'exister pour quelqu'un

17:44 Écrit par à fleur de peau | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |